Projet de Développement des Infrastructures des Télécommunications et des TICs

Cotonou le 08 octobre 2015 - Autorisation de ratification d’un accord de prêt de 40 milliards pour le Projet de Développement des Infrastructures des Télécommunications et des TIC (PDI2T) : Bénin Télécoms Infrastructures SA désormais dotée de moyens pour satisfaire le besoin des populations en Internet haut débit.

 

Pour favoriser l’essor des TIC dans chacune de leurs nations, les Gouvernants des pays émergents en matière technologique ont basé leur développement sur la construction d’une infrastructure large bande nationale. En effet convaincues depuis quelques mois de ce fait, les Autorités béninoises se sont engagées sur ce chantier qui entre dans sa phase active avec l’autorisation de ratification de l’accord de prêt octroyé par Eximbank de Chine. Ce financement permettra à Bénin Télécoms Infrastructures SA de réaliser avec Huawei Technologies Co Ltd, sous l’impulsion du Ministère de la Communication et des TIC, ce vaste Projet d’une durée de deux ans. À l’Assemblée Nationale ce jeudi 08 octobre 2015, ce fut pour le Ministre en charge de la Communication, Monsieur Etienne Kossi en présence de son Cabinet et de Djalil Assouma Directeur Général de Bénin Télécoms SA devenue Bénin Télécoms Infrastructures SA, l’occasion de revenir sur l’importance de ce projet qui permettra de rapprocher les services des télécommunications et des TIC des populations à la base et d’impulser le développement socio-économique des 77 communes du pays en assurant leur interconnexion à la fibre optique.

 

Impacts directs sur la population

Avec le PDI2T, un réseau de services multimédias d’une grande capacité sera déployé pour émailler tout le territoire en fibre optique et permettre aux Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) de mettre le haut débit à moindre coût, à la portée de toute la population. Avec la connexion des centres universitaires à la fibre optique, des applications modernes sur la télémédecine, e-santé, e-éducation pourront être implémentées dans nos hôpitaux et centres d’éducation. La croissance du PIB induite par le taux de pénétration voix et data grandissant permettra aux pouvoirs publics de financer plus facilement, d’autres projets de développement dans le pays.

En revenant sur la situation pas reluisante des trois entités issues de la transformation de l’opérateur historique des télécommunications au Bénin, le Ministre Kossi a rassuré de l’engagement de Bénin Télécoms Infrastructures SA, Bénin Télécoms Services SA et Libercom SA, à fournir dorénavant des prestations de qualité à toute la clientèle.